Tournai : « Le MR imprime sa marque »

- Dites-nous, que faites-vous depuis décembre ? On vous trouve un peu discrète depuis votre entrée en fonction. Vous contenteriez-vous de suivre les pas de Rudy Demotte « sans mot dire » ?

Ce serait mal me connaître ! Simplement, il y a un temps pour tout. Il y a eu un temps pour la campagne, il y a un temps pour l’étude des dossiers, il y aura un temps pour la communication. Je travaille dans une matière où rien ne peut sortir tout de suite. Je ne vais donc pas commencer à parler prématurément alors que les projets ne sont pas mûrs. Dans quelques semaines, vous entendrez parler de moi. Maintenant, il faut aussi savoir que l’on ne communique pas de la même manière quand on est dans l’opposition que dans la majorité. Je ne vais pas critiquer une politique à laquelle j’adhère, une politique commune à deux partenaires. Et les gens sont contents de cette coalition, car elle est formée de gens intelligents. Même ceux qui ne me connaissent pas beaucoup n’imagineront jamais que je pourrais souffrir de frustration. Ce n’est pas mon genre. Je parlerai toujours quand j’aurai envie de le faire et celui qui pense me faire taire n’est pas encore né.

" /> Marie Christine MARGHEM - Actualités à Tournai

Marie Christine MARGHEM

Députée Fédérale Première Echevine

télécharger le tract de campagne
Mar 26, 2013

Point sur mes actions


Voici un point sur mes actions en tant que première échevine durant ces quatre premiers mois, expressions des valeurs du MR au sein de la coalition tournaisienne. (Article paru dans le Nord Éclair ce dimanche 25 mars 2013)

 

Tournai : « Le MR imprime sa marque »

- Dites-nous, que faites-vous depuis décembre ? On vous trouve un peu discrète depuis votre entrée en fonction. Vous contenteriez-vous de suivre les pas de Rudy Demotte « sans mot dire » ?

Ce serait mal me connaître ! Simplement, il y a un temps pour tout. Il y a eu un temps pour la campagne, il y a un temps pour l’étude des dossiers, il y aura un temps pour la communication. Je travaille dans une matière où rien ne peut sortir tout de suite. Je ne vais donc pas commencer à parler prématurément alors que les projets ne sont pas mûrs. Dans quelques semaines, vous entendrez parler de moi. Maintenant, il faut aussi savoir que l’on ne communique pas de la même manière quand on est dans l’opposition que dans la majorité. Je ne vais pas critiquer une politique à laquelle j’adhère, une politique commune à deux partenaires. Et les gens sont contents de cette coalition, car elle est formée de gens intelligents. Même ceux qui ne me connaissent pas beaucoup n’imagineront jamais que je pourrais souffrir de frustration. Ce n’est pas mon genre. Je parlerai toujours quand j’aurai envie de le faire et celui qui pense me faire taire n’est pas encore né.

- Pendant la campagne, vous avez été très critique sur certains aspects de la revitalisation du centre historique, aujourd’hui tout est devenu parfait ?

Non ! Le centre historique, classé Unesco, méritait autre chose selon moi. Je n’ai pas changé d’avis. Je ne suis pas d’accord avec l’ensemble des choix qui ont été faits pour le centre piétonnier, la nouvelle maison du Tourisme, le traitement des façades trop uniformisant. Cet ensemble n’apporte pas la densité que l’on pourrait attendre d’un tel espace. C’est trop minéral, c’est trop froid ! Et, de manière globale, on ne fait plus nulle part de piétonnier qui ne soit pas ouvert à la circulation de type zone 20. Je ne partage pas ce radicalisme qui veut que la voiture n’a plus sa place dans un centre historique protégé. Je ne suis pas d’accord, non plus, avec les aménagements rues du Four Chapitre, des Choraux qui, avec les pentes, les matériaux choisis, se transforment en patinoire l’hiver. Mais tout cela relevant de l’ancien collège, je suis bien obligée de subir, mais dans une certaine limite...

 

Nord Éclair - Dimanche 25 mars 2013 - Cliquez  ICI  pour la suite

Catégorie : Actualités à Tournai
Posté par : marghem

© Copyright 2012 Marie Christine MARGHEM
R infographie