Marie Christine MARGHEM

Députée Fédérale Première Echevine

télécharger le tract de campagne
Jun 15, 2015

La situation du CPAS.


Le Collège communal s’est réuni ce midi pour examiner la situation à laquelle est confronté le CPAS.
 
Le Collège communal est évidemment choqué par les informations qui lui ont été communiquées par le Parquet. Il attend les résultats de l’enquête judiciaire pour connaître la nature exacte des faits incriminés ainsi que leur ampleur, encore inconnues à ce stade.
 
La loi prévoit que le directeur financier d’un CPAS ou d’une commune est à la fois contrôleur de la légalité et liquidateur des dépenses. In fine, l’ensemble du Conseil de l’Action sociale, tous partis confondus, approuve les comptes du CPAS. En outre, ces comptes font l’objet des contrôles prévus par divers organismes de tutelle à différents niveaux de pouvoir.
Aussi interpellants que soient les mouvements financiers suspects, faisant l’objet d’une enquête, ils ne sont toutefois pas la cause ou l’explication des difficultés structurelles rencontrées par le CPAS.
 
Des mesures ont été prises ce lundi par les autorités du CPAS pour garantir la continuité du service aux citoyens et assurer le suivi des paiements. Un directeur financier faisant fonction a été désigné et au regard du contexte exceptionnel, la Ville mettra à disposition du CPAS une aide technico-financière.
 
Le Collège tient à réaffirmer son soutien à la Présidente du CPAS et aux conseillers de l’Action sociale qui ont porté plainte dès la connaissance des faits présumés.
 
Si l’instruction révèle que des détournements au préjudice de la Ville ont eu lieu, le Collège communal se constituera partie civile en vue d’obtenir réparation.
 
Dans un souci de transparence à l’égard du Ministre wallon des Pouvoirs locaux, le Collège l’informera afin qu’il puisse le cas échéant tirer les enseignements de cette affaire.
 
Enfin, dans ces moments difficiles, les pensées du Collège vont aussi aux proches de Mme Ruffelart.
Catégorie : Actualités à Tournai
Posté par : marghem

© Copyright 2012 Marie Christine MARGHEM
R infographie