Marie Christine MARGHEM

Députée Fédérale Première Echevine

télécharger le tract de campagne
Oct 7, 2014

Le projet CORA à Estaimpuis


Le projet d’installation d’un nouveau Cora, renommé entre-temps projet Mozaïk, aux alentours de la commune d’Estaimpuis (zoning du Quevaucamps) a déjà fait couler beaucoup d’encre. En juillet dernier le Comité Socio-Économique de la Distribution a donné son accord pour cette implantation. Au même titre que les villes de Wervick, Menin, Mouscron et Harelbeke, Tournai fait partie des communes qui se situent dans la zone de chalandise de ce futur centre commercial. Hors, le Collège de Tournai n’a pas été avisé du dépôt d’une nouvelle demande de permis de bâtir.

C’est donc suite à l’appel lancé par l’association des commerçants de Tournai que le MR a décidé de participer à  une table ronde ce 6 octobre 2014 à laquelle ont été invités les personnalités concernées (privées et publiques) et associations susceptibles de vouloir partager leurs différents points de vue. Même si le projet est soutenu par le bourgmestre de la commune directement concernée, il nous semble intéressant de nous questionner sur la pertinence d’un telle implantation et surtout sur les effets qu’elle risque de produire dans ses alentours.
 
- L’offre de ce type d’infrastructure ne manque pas dans la région, est-il utile d’en implanter une nouvelle ?
- Les commerces locaux ne vont-ils pas à nouveau subir une concurrence contre laquelle ils ne peuvent rien faire d’un point de vue marketing, stratégique et publicitaire, eux qui ont déjà suffisamment de mal à survivre ?
- Le zoning de Froyennes  et des Bastions ne risquent-t-ils pas d’en pâtir alors que la grande distribution éprouve déjà des difficultés en Belgique ?
- Le plan « Coravenir », plan de licenciement collectif chez Cora donne-t-il sens à un nouvel investissement chez nous ? Licencier ailleurs pour construire ici ?
- Si l’offre dépasse le besoin… Quel sens cela peut-il avoir ? Surtout avec l’arrivée prochaine de l’extension des Bastions à Tournai.
- Ne va-t-on pas créer des friches commerciales à moyen terme dues à une concurrence trop féroce ?
- La structure et l’aménagement de cette zone commerciale (sorte de village commercial composé de petites et moyennes surfaces accessibles de l’extérieur et/ou de l’intérieur, encerclant un supermarché) ne décentralisera-t-elle pas les habitudes de consommation des habitants de la région ?
 
Un recours auprès du Comité interministériel a été introduit par l’UCM (Union des Classes Moyennes) et l'Unizo, son équivalent néerlandophone.
 
Lors de cette table ronde, il a été annoncé que le dépôt des recours se clôture le 8 octobre (demain). Ce délais très court ne permettra pas au Collège de la Ville de Tournai de pouvoir s’exprimer quant à sa participation ou non à cette démarche officielle.
 
Néanmoins, le MR de Tournai a toujours été soucieux de l’avenir du centre-ville et de son dynamisme commercial. Il ne manquera dans ce dossier de défendre cette position.
 
La décision définitive concernant le permis de bâtir devrait intervenir autour du 20 octobre.
 


LA PRESSE EN PARLE

Courrier de l’Escaut : Au collège, les avis divergent
 
Sud Presse : Mouscron-Estaimpuis: Cora licencie, mais garde «Mozaïk»
 
RTBF INFO : Le projet Cora de Mouscron-Estaimpuis fait peur en Flandre occidentale

 
Mouscron-Estaimpuis: un projet de centre commercial au Quevaucamps
 
La DH : Bien plus qu’un Cora 

Catégorie : Actualités à Tournai
Posté par : marghem

© Copyright 2012 Marie Christine MARGHEM
R infographie