Marie Christine MARGHEM

Députée Fédérale Première Echevine

télécharger le tract de campagne
Mar 7, 2014

Un grand musée pour Tournai et la cathédrale


ARTICLE SUD PRESSE - VENDREDI 7 mars 2014

Un grand musée pour Tournai et la cathédrale
L’échevine tournaisienne propose un pôle muséal et un parcours cohérent pour le visiteur

On parle depuis plusieurs mois à Tournai de la création d’un pôle muséal qui permettrait de rendre plus cohérente l’offre muséale de la Cité des Cinq Clochers. L’idée de Marie-Christine Marghem est de créer un grand musée qui explique d’un côté l’histoire de la cathédrale, et de l’autre celle de la Ville. « J’ai chargé un groupe interne au MR de rédiger une note sur la restructuration de l’offre muséale, mais ce groupe a associé tous les intervenants comme les conservateurs des musées et le Printemps de la Culture », explique l’échevine de l’urbanisme. L’idée du pôle muséal fait son chemin, et la semaine dernière, le collège communal a décidé de lancer un comité d’accompagnement , dont font partie Marie- Christine Marghem et Tarik Bouziane, échevin de la culture feront partie.


UN PARCOURS COHÉRENT
La grande idée est « d’offrir au visiteur un parcours logique : on entrerait dans une salle qui déboucherait d’un côté sur la partie du musée consacrée à la Ville et à son histoire, et de l’autre côté sur la partie consacrée à la cathédrale », détaille Marie-Christine Marghem. Ce musée serait installé dans ce qui est aujourd’hui l’hôtel des Anciens prêtres, et l’ancienne bibliothèque, juste à côté de la cathédrale.
La partie concernant la Ville et son histoire reprendrait une grande partie des collections du musée d’archéologie (dont les éléments en pierre qui se trouvent à l’extérieur du musée et se dégradent à grande vitesse), du musée de la tapisserie, de celui des arts décoratifs, et une petite partie des collections du musée des armes, et du musée de folklore.

Du coup, les musées des armes, de la tapisserie, d’archéologie et de la tapisserie quitteraient les bâtiments dans lesquels ils se trouvent actuellement. De son côté, le musée de folklore resterait en plus dans un bâtiment rénové, de même que le musée des Beaux-Arts, dont l’extension et la rénovation sont déjà programmées. Quant à la partie du musée dédiée à la cathédrale, elle reprendrait le Trésor, les archives, les découvertes liées aux fouilles archéologiques. Évidemment, cette proposition sera discutée au collège communal.

GROS INVESTISSEMENTS
Le projet est important, et va entraîner des investissements non moins importants. Même si on vient d’apprendre que la Région Wallonne va donner entre 2 et 2,5 millions d’euros à la Ville pour racheter le bâtiment des anciens prêtres, il faudra réviser en profondeur l’ancienne bibliothèque, qui n’est pas classée et dont les volumes ne conviennent pas vraiment à un grand musée. Toutefois, on ne sait pas encore qui sera finalement propriétaire des lieux : la Ville ou bien la Région Wallonne ? L’ancienne bibliothèque, selon le plan du MR, devrait avoir une allure plus contemporaine, tout en conservant le cachet du bâtiment.

Il est question de supprimer le premier étage, afin de gagner en hauteur de plafond, et d’ajouter un étage très moderne en haut du bâtiment. Cela coûtera de l’argent, et il est donc question de vendre quelques bâtiments importants de notre patrimoine, comme le Mont-de-Piété, afin de financer les travaux à venir.


MIEUX CONSERVER LES PIÈCES
Les musées de Tournai ont un autre problème que ce pôle muséal pourrait régler : celui de la conservation des pièces, qui est loin d’être optimale dans certains cas. Le porche gothique qui se trouvait dans le jardin du musée d’archéologie et qui vient de s’écrouler après qu’on ait retiré le lierre qui, finalement, tenait ledit porche en l’état, en est un exemple. « Une partie des richesses en pierre de Tournai n’est pas conservée comme il faut », explique Marie- Christine Marghem.  « Avec ce pôle muséal, on pourrait regrouper dans de bonnes conditions les réserves de plusieurs musées.
Ce pôle permettrait aussi de recevoir dans de bonnes conditions les gens qui viennent faire de la recherche, mais aussi les écoles car ce pôle muséal aura aussi, bien sûr, un but pédagogique ». Un tel projet ne sera pas réalisé dans l’année qui vient, et Marie-Christine Marghem pense qu’il faudra une dizaine d’années pour concrétiser le pôle muséal. De toute manière, la rénovation de la cathédrale ne sera pas terminée avant 15 ans. l CERIDWEN ROCHE

Catégorie : Actualités à Tournai
Posté par : marghem

© Copyright 2012 Marie Christine MARGHEM
R infographie