Comme vous l’avez surement constaté depuis lundi, le SPW, gestionnaire des boulevards de notre ville, a réalisé le passage à une bande de circulation du Boulevard des Nerviens entre la Rue du Château et le Rond-Point Imagix. Ces travaux arrivent quasiment un an, jour pour jour, après l’accident impliquant à cet endroit trois étudiants de l’Athénée Campin.

" /> Marie Christine MARGHEM - Actualités à Tournai

Marie Christine MARGHEM

Députée Fédérale Première Echevine

télécharger le tract de campagne
Nov 17, 2013

Boulevard des Nerviens : Le SPW fait cavalier seul !


Comme vous l’avez surement constaté depuis lundi, le SPW, gestionnaire des boulevards de notre ville, a réalisé le passage à une bande de circulation du Boulevard des Nerviens entre la Rue du Château et le Rond-Point Imagix. Ces travaux arrivent quasiment un an, jour pour jour, après l’accident impliquant à cet endroit trois étudiants de l’Athénée Campin.

Suite à la mobilisation étudiante et à une rencontre avec le Ministre Di Antonio, en charge des Travaux publics, la Ville avait décidé de défendre, par l’intermédiaire de l’Echevin de la Mobilité, Armand Boite, une position visant à sécuriser le passage pour piétons, notamment grâce à une meilleure signalisation (remise en peinture des passages piétons, LED, mise en lumière, etc.) tout en évitant la réduction du boulevard à une bande de circulation pour des raisons évidentes de mobilité comme cela se fait dans d’autres villes !

Néanmoins, force est de constater aujourd’hui que le SPW a purement et simplement ignoré la position de la Ville dans ce dossier. Car, faute d’un dialogue, c’est bien à un chantage que le SPW se livre vis-à-vis de Tournai. La position du SPW serait à prendre ou à laisser sous peine de voir la suppression du passage pour piétons à cet endroit : une aberration pour la sécurité ! Une chose est certaine : le Cabinet du Ministre Di Antonio a une vision particulière du dialogue, pourtant nécessaire à une politique intelligente de la mobilité sur le territoire wallon.

Dès lors, vous en conviendrez, prétendre, comme le déclare le cdH aujourd’hui, que la Ville aurait été passive dans ce dossier, c’est être particulièrement de mauvaise foi. Pourtant, faut-il le rappeler, le cdH dispose au niveau du Gouvernement wallon et a disposé dans la précédente majorité de toute la marge de manœuvre nécessaire pour influer concrètement sur le dossier de la sécurisation des boulevards à Tournai. Chacun doit être mis devant ses responsabilités.

Catégorie : Actualités à Tournai
Posté par : marghem

© Copyright 2012 Marie Christine MARGHEM
R infographie